Archives de Catégorie: Miam

À la cantine

Ce n’est pas très original, mais je vais encore parler de cuisine. Cette fois, je vous propose une petite sélection (très subjective, forcément) des grands classiques de la cantine de l’université.

牛肉燃面 – Nouilles au boeuf

Commençons par quelque chose de simple. Encore des nouilles, mais pas les mêmes. Je ne connais malheureusement pas la recette, mais ces nouilles sont préparées d’une façon particulière, et la sauce est également remarquable (je peux seulement identifier le soja et l’oignon, mais c’est vraiment difficile à décrire). Les petits morceaux de viande n’ont rien d’extraordinaire, peu importe, les nouilles sont excellentes.

牛肉燃面

牛肉砂锅 – Casserole au boeuf

Ça s’appelle casserole au boeuf, mais la viande ne représente qu’une infime partie des ingrédients. Impossible de dresser la liste encore une fois, mais il y a aussi des boules de poisson, du tofu sous différentes formes, des nouilles, et comme vous pouvez le voir pas mal de légumes. Tout ça cuit dans un délicieux bouillon, et servi directement dans sa casserole, donc, qui n’est plus toute neuve.

牛肉砂锅

小笼包 – Xiaolongbao

Et enfin la grande spécialité locale, les Xiaolong, que j’ai déjà évoqué sur ce blog, cuits à la vapeur dans leur panier en bambou. S’il ne devait en rester qu’un, ce serait celui-là.

小笼包

Bon appétit !

Publicités

Chaîne de production

Pour bien commencer cette nouvelle année, je vous propose de faire un petit tour au restaurant 小杨生煎, qui comme son nom l’indique a pour spécialité les Shengjian. Pas d’équivalent chez nous, la seule traduction possible étant ‘ravioli’, mais qui serait franchement réductrice pour cette formidable spécialité de Shanghai.

Ce petit restaurant, en plein coeur de la ville, propose donc de délicieux (j’insiste) Shengjian à un très bon prix. Bien grillés, avec beaucoup de bouillon à l’intérieur, et recouverts de graines de sésame.

Mieux : la chaîne de production est entièrement visible. Il manque juste la recette pour la pâte et la garniture (dommage, mais il faut bien laisser un peu de mystère) et vous pouvez tout savoir de leur confection.

Appréciez le travail :

Et voici le résultat dans mon assiette :

小杨生煎

Quartier traditionnel et jardin Yu

A chaque jour sa ballade, sa ville traditionnelle, son jardin ; ou presque. En tout cas je profite de ce temps magnifique pour poursuivre mon exploration du coeur historique de Shanghai (上海城隍庙).

Commençons par un petit tour du quartier, donc, et en particulier de son fameux restaurant de 小笼包 (spécialité culinaire de Shanghai), le 南翔馒头店.

上海城隍庙 - 南翔馒头店 ***

L’occasion de repartir avec notre barquette bien chaude, miam miam.

上海城隍庙 - 南翔馒头店

On continue notre petite ballade dans la vieille ville pour digérer tout ça.

上海城隍庙

上海城隍庙

上海城隍庙

Encore un petit tofu pour la route :

豆腐 ***

C’est maintenant l’heure d’entrer dans le jardin Yu (豫园), en plein centre du quartier historique, connu comme le plus beau jardin classique de Shanghai. J’insiste encore une fois sur le temps magnifique de cette fin d’automne, qui nous offre ces paysages de toutes les couleurs :

豫园

豫园

豫园

豫园 ***

豫园***

Note : Les (sublimes) photos marquées « *** » sont l’œuvre de Vincent Tang.

Nouilles

J’espère que vous avez faim, aujourd’hui c’est cuisine. Comme à peu près tous les midis et tous les soirs, direction la cantine n°1.

食堂

Il y en a pour tous les goûts, il suffit d’essayer. On y trouve en effet quelques dizaines de comptoirs, chacun servant un type de plat particulier. Le plus simple consiste à demander un plat visible, en le pointant simplement du doigt. Mais pour accéder aux mille et unes richesses de ces cuisines, il vaut mieux passer par le menu et demander directement.

Je ne vais pas vous faire un inventaire, je vais m’arrêter à mon comptoir préféré : celui des nouilles.

面

Voici donc le « menu ». Chaque étiquette correspond à un plat, le prix étant affiché en bas. Si vous arrivez à en prononcer un, c’est gagné. Aujourd’hui ce sera « nouilles au cumin » (孜然炒面).

Il ne reste plus qu’à observer avec respect (et appétit) le chef préparer tout ça devant vos yeux.

Et voici le résultat ! Délicieux.

孜然炒面

« En octobre 2005, des scientifiques de l’Académie des sciences de Pékin ont découvert sur les rives du fleuve Jaune (黄河 Huang He), dans le nord-ouest de la Chine, les plus anciennes pâtes du monde, vieilles de 4 000 ans. »

Source : Wikipédia