Archives de Catégorie: Divers

Photos

Diverses photos, plus ou moins retouchées, prises aux 4 coins de Shanghai :

Flats

Pikes

Forest

煎饼

Ball

Wheel

Red

Directions

Vélo et Hanzi

Tron night

Publicités

Transports

Petit tour dans les transports en communs…

地铁交通

南浦大桥

南浦大桥

Et voilà, nous voici arrivés au « Fabric Market ». Dans ce bâtiment sont rassemblés un très grand nombre de tailleurs, qui pourront confectionner à coup sûr la chemise que vous cherchez.

泰勒馆

Nuit à Xujiahui

Petit aperçu de la nuit à Xujiahui (徐家汇).

徐家汇

徐家汇

徐家汇

Sà kē qí

Le Monde 5 nov 2010

Non, je ne vais pas vous livrer une analyse personnelle des rapports diplomatiques sino-français.

Je me trouvais dans le bus scolaire vendredi matin, lorsque j’entends la radio aborder le sujet de la visite de Hu Jintao à Paris. La prononciation chinoise du nom de notre président français me paraît assez remarquable, ce sera donc le sujet du présent article : comment dit-on « Nicolas Sarkozy » en chinois ?

À l’écrit ce sera 尼古拉·萨科齐, mais intéressons-nous plutôt à la prononciation (c’est plus abordable) : « Ní gǔ lā Sà kē qí ».

Maintenant si vous trouvez que la prononciation chinoise est bien différente de l’originale, dites-vous que votre prononciation française de « Hu Jintao » est tout aussi approximative. Ce n’est pas si grave que ça.

 

Plantu - Le Monde 5 nov 2010

Nouilles, suite

Je voulais écrire un nouvel article sur l’Expo, qui est sur le point de fermer ses portes, mais il vient de se passer quelque chose de beaucoup moins important, et donc de beaucoup plus intéressant.

On me demandait hier l’état de mes relations avec les étudiants chinois ici. Je répondais qu’ils sont très gentils, mais pas curieux au point de venir me parler spontanément. Et comme je n’aime pas être intrusif, je reste un peu dans mon coin. D’où ma plaisanterie : je parle sans doute d’avantage avec le chef qui me prépare les nouilles. C’est-à-dire trois fois rien : « bonjour », suivi du nom d’un plat et « merci ». Avec un petit sourire supplémentaire depuis que je l’ai filmé en plein travail (voir article précédent pour ceux qui ne suivent pas).

Bref, ce midi, comme à mon habitude je m’en vais manger à la cantine, je prends un plat de Jiaozi (饺子) parce que c’est toujours bon, et je m’assieds tranquillement à une table. Quelqu’un arrive et s’installe juste à côté, à la même table. Plutôt inhabituel, surtout que passé 12h15 ce n’est pas la place qui manque (on mange toujours tôt ici).

C’est alors que je réalise que celui qui vient de s’assoir est justement mon chef-nouilles préféré. Pardonnez la futilité d’une telle anecdote, mais je vous assure que la chose m’a amusé au plus haut point. J’ai donc essayé de tenir une petite discussion, ou plus exactement le dialogue type : « je suis français, j’étudie l’informatique ici pour 6 mois, j’aime beaucoup la cuisine chinoise, bla bla bla. » Pas certain non plus qu’il ait tout compris, mais bon, j’ai fait de mon mieux. Un déjeuner original, donc.

Ah oui, et maintenant je sais qu’il s’appelle M. Zhang (长/张 ?). Sans en être conscient, il devient donc un personnage récurrent de mon petit blog. Pas mal.

Jours fériés

Vous voulez des différences culturelles entre français et chinois ? En voici une.

Cette semaine, c’était la fête de la « mi-automne », aussi appelée fête de lune. C’est un évènement important ici, nous avons donc droit à 3 jours fériés pour en profiter comme il faut.

Oui mais. Il faut rattraper ça, et quoi de plus pratique que le week-end qui suit ? Résultat, mercredi-jeudi-vendredi fériés, mais travail 2 samedis et un dimanche. Ça surprend un peu au début, mais on s’adapte.

C’était tout de même l’occasion de partager un repas « traditionnel » de la fête de la mi-automne. Au menu, des épis de maïs, des pommes de terres et du canard. Sans oublier les « gâteaux de lune », dont voici une description pour les plus curieux (ou les plus gourmands).

Attention

Attention